Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Bruges

Bruges : on retrouve dans le toponyme la racine gauloise brucos, bruyère, ce qui indique que s’étendait là autrefois une lande inculte. Celle-ci fut ensuite défrichée pour laisser la place à des champs et à un village de cultivateurs. Entre le XI° et le XIII° s, les seigneurs et abbés poussèrent les paysans à défricher afin d’augmenter la production agricole, pour correspondre à une poussée démographique exceptionnelle, due à l’apparition d’un climat plus doux et au perfectionnement des techniques agricoles qui accrut le rendement. La population doubla en trois siècles, ce qui rendit nécessaire la création de nouvelles terres cultivables, d’où de nombreux défrichements. La cité s’appelait broja à l’époque féodale.

Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages en Gironde, Éditions Bordessoules, 2001.

Bruges commune de la Gironde dans le canton du Bouscat, en banlieue nord de Bordeaux, dans l’ancienne zone maraîchère sur des terres qui furent poldérisées.

Bruges 14 200 hab. (Brugeais), 1 422 ha, englobe la moitié occidentale du lac de Bordeaux, sur la rive duquel sont un club d’aviron et un club de voile, une maison du Bâtiment et des travaux publics et les bureaux de la Saunab (Société d’aménagement urbain du Nord de l’agglomération bordelaise); polyclinique Jean Villar (Aquitaine Santé, 200 sal., 133 lits), centre d’IRM et rééducation (la Tour de Gassies au nord-ouest), maison de retraite des Jardins d'Aliénor (60 sal.); centre d'apprentissage.

L'habitat est dense dans la partie sud-ouest de la commune, que traverse la rocade de Bordeaux dotée de deux échangeurs, plus récent et espacé autour du lac (le Tasta, Béquigneaux). Au sud-est sont le château Ausone, le grand cimetière nord de Bordeaux et le parc d’activités de Chavailles. Une réserve naturelle de 262 ha a été ménagée dans la plaine de la Jalle. La ville avait 3 400 hab. en 1946, 7 600 en 1975 et sa population aurait augmenté de 3 500 hab. de 1999 à 2008, donc d'un tiers. La gauche a gagné les élections de novembre 2010; le maire est Brigitte Terraza, directrice d'hôpital, socialiste.

La fonction productive se limite à peu près à une vénérable corderie (Sainte-Germaine, 50 sal.), héritière d’une ancienne manufacture royale pour la marine, dont les bâtiments sont protégés, et à une fabrique de cartes électroniques Andrew ex-Telia (60 sal.). L’activité est très marquée par la grande gare de fret avec marché-gare national et plate-forme logistique formant au nord de la commune un Centre international de fret, qui accueille de nombreux transporteurs et manutentionnaires comme SDV Logistique (2 700 sal.), Calberson (190 sal.), Dachser (95 sal.), Gironde-Express (80 sal.), Balguerie (80 sal.), Hillebrand (75 sal., allemand), Gras Savoye (55 sal.), Jungheinrich (50 sal.), Manutran (50 sal.), Plet (50 sal.), Shenker Stinnes (50 sal.), Fabre (45 sal.), Adam (40 sal.), Bourgey-Montreuil (40 sal.), Ducamin (40 sal.), Gefco (40 sal.), Valade (40 sal.), Vincent (40 sal.), Heppner (35 sal.).

Les activités tertiaires dominent ainsi, avec dans le commerce un hypermarché Leclerc (160 sal.),un magasin Darty (35 sal.), des négoces de médicaments Alliance Santé, 70 sal.), de fournitures de bureau JDC (45 sal.), Fiducial Bureautique (35 sal.) et ABI (35 sal.); dans les services: informatique Aquitem (100 sal.), Cis-Valley (95 sal.), IS Systèmes (55 sal.), Alienor (30 sal.); assurances Gras Savoye (90 sal.), MMA '50 sal.); comptabilité Fiduciaire Aquitaine (40 sal.); fourniture de chaleur Dalkia (220 sal.), réseaux électriques Santerne (60 sal.), réseaux d'eau et de gaz Proxiserve (70 sal.), installations thermiques So Di Chauf (30 sal.), réseaux de fluides Dubreuilh (30 sal.), ingénierie Geotec (30 sal.), forages Soltenic (40 sal.); restauration collective Sodexo (50 sal.); constructions Delta (100 sal.); nettoyage ISS Abilis (520 sal.); publicité Clear Channel (50 sal.); et plusieurs garages. (texte issu de www.tresordesregions)

 

joomla template