Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Parempuyre

Parempuyre : comme son nom l’indique, c’est un ancien emporium de l’époque gauloise ou gallo-romaine, c’est-à-dire une ville-marché qui servait de place de commerce et de lieu d’échanges pour les membres des tribus habitant des villages isolés. Bordeaux était, par exemple un emporium de Bituriges Vivisques.

Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages en Gironde, Éditions Bordessoules, 2001.

Parempuyre est une commune française, située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine. Elle est membre de la communauté urbaine de Bordeaux. Ses habitants s'appellent les Parempuyriens et les Parempuyriennes.

7 500 hab. (Parempuyriens), 2 180 ha.

Le nom Parempuyre vient du latin emporium qui signifie place de commerce et de marché. C'était à la période gallo-romaine la place de marché la plus au nord de Burdigala (dans la zone de la presqu'île délimitée par l'océan Atlantique à l'ouest et l'estuaire de la Gironde à l'est). Sur certaines gravures de la fin du XIXème siècle, on trouve aussi l'orthographe Parempuire.

Parempuyre est une commune en grande banlieue nord de Bordeaux, à l’entrée du Médoc (Gironde) dans le canton de Blanquefort, 5 km NE de celle-ci. Le bourg s’étale sur la haute terrasse médocaine, au-dessus de vastes étendues de palus qui atteignent la rive gauche de la Garonne ; un collège public, halte ferroviaire, Intermarché (40 sal.); transports par cars Keolis (40 sal.), maçonnerie Benaben (20 sal.) ; chais de la grosse compagnie vinicole CVBG-Dourthe-Kressmann (160 sal.) et conseil d'affaires Grands Terroirs Associés (20 sal.) du même groupe. Le château Pichon (19e s.) fait partie des propriétés de l'entrepreneur de travaux publics Clément Fayat (40 sal.) et produit sous le nom de Clément-Pichon (25 ha) ; châteaux Ségur (39 ha), la Vacherie. La commune avait 800 hab. dans les années 1930 ; elle est passée à 2 100 en 1975, 4 000 vers 1985 et continue à se peupler : sa population s'est accrue de 800 hab. de 1999 à 2008.

- L’urbanisation constituée à 90 % de pavillons occupe 20 % de son territoire. La commune est donc essentiellement une « cité dortoir » avec un habitat pavillonnaire en lotissement qui s’étend autour du petit bourg d’origine. Toute la partie ouest, celle des marais et palus, est inondable et donc inconstructible. Ainsi, l’ancien « village » de Port Lagrange au bord de la « rivière » (la Garonne) se trouve isolé à 5 km du centre bourg.

Située en région Aquitaine, Parempuyre est l'une des 548 communes de la Gironde et des 27 de la Communauté Urbaine de Bordeaux.

Sa superficie est d'environ 2 007 hectares, dont 8 ha 8 de Garonne. Son altitude varie entre 2 et 4 mètres en basse terrasse, de 8 à 10 m en moyenne terrasse (8 m au pied de l'église).

Caractéristiques naturelles :
- La plus grande partie du territoire est occupée par des zones agricoles ou « naturelles » :
- À l’est, les palus de bord de Garonne et les marais sont consacrés au maïs, à l’élevage de chevaux et de bovins et à la chasse sur des plans d’eaux privés au bord desquels ont été construites de nombreuses tonnes. Le marais proprement dit occupe environ la moitié de la superficie de la commune ; sa limite sinueuse longe la Garonne parallèlement au bourrelet alluvial.
- Au nord, la jalle de Despartins le sépare du marais de Ludon, au Sud, la jalle de la Lande se jette dans la jalle de la Bécassine de Blanquefort, dont le marais est mitoyen sur toute cette frontière Sud.
- A l’ouest, le marais touche le pied du coteau de Parempuyre, très découpé.
Digues et canaux d’évacuation des eaux proviennent de travaux réalisés au milieu du 17ème siècle par des spécialistes flamands. Pour empêcher l’irruption des eaux de Garonne au moment de la marée, d’astucieuses portes à flots furent aménagées. Des écluses permettent encore de nos jours la mise en eau des prairies d’élevage.
Le Syndicat du Marais Flamand de Parempuyre en gère 782 hectares. La principale charge consiste à entretenir les jalles et les fossés par curage et recalibrage des berges. Le Syndicat des Marais assure également l’entretien des ouvrages d’art, portes à flots et vannes. Sur les graves du « coteau », on cultive la vigne. Les châteaux Ségur et Clément Pichon produisent des vins réputés. Quelques bois ont survécu à l’urbanisation au centre et à l’ouest de la commune.

Parempuyre est parée des communes limitrophes :

- au nord, de Ludon-Médoc en partie par le canal du Despartins,

- au sud, de Blanquefort par la jalle de la Lande,

- à l'ouest, de Blanquefort et le Pian par les rues des Compagnons de l'Abbé Pierre et de l'Usine, ainsi que par la route de Pauillac,

- à l'est, par la Garonne.

De l'autre côté du fleuve, face au Port de Lagrange se trouve la commune de Saint-Louis de Monferrand.

Nature du Sol :

- formation éolienne (sable éolisé) dans sa partie sud,

- formation fluviale (argile de « Matts » - partie est) tourbe et argile tourbeuse (quasiment

l'ensemble des marais et terres des Palus),

- la zone urbanisée (centre nord, sud de la partie la plus à l'ouest) est constituée de sables et galets.

Le climat :

Il est tempéré (climat Aquitain), les vents de nord/est apportent l'influence d'un climat plus froid (hiver) ; les vents d'ouest/sud-ouest, un climat humide doux et chaud (printemps - été - automne).

L'océan Atlantique et la forêt des Landes de Gascogne apportent une certaine douceur.

Activités humaines : les activités économiques, outre l’agriculture et la viticulture sont assez peu nombreuses : une petite zone artisanale, les chais du CVBG et quelques commerces dans le bourg, sans oublier la Communauté des Emmaüs qui attire de nombreux chalands venus chercher de bonnes affaires.

Textes extrait : Parempuyre, sa mémoire, ouvrage collectif édité par le Comité d’animation communale de Parempuyre, 1995, p.98.,du site www.tresordesregions, et du site medoc.lesverts.fr/


joomla template