Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le Haillan

Le Haillan : constitue l’héritière de l’ancienne Faladianum ou ville Faladii. Le village s’est donc développé à partir du domaine de Faladius, un riche propriétaire terrien de l’époque gallo-romaine (le « h » gascon à l’initiale correspond au « f » français).

Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages en Gironde, Éditions Bordessoules, 2001.

(Le) Haillan est une commune de la banlieue NO de Bordeaux (Gironde), dans le canton de Saint-Médard-en-Jalles.

8 700 hab. (Haillanais), 926 ha.

Cette commune est proche de l’aéroport bordelais, ce qui explique la présence de deux gros établissements, Thales Avionics (ex-Sextant, 880 emplois, 740 M€ de chiffre d'affaires) depuis 1989 et Snecma Propulsion Solide (groupe Safran, 1 200 sal., aérospatiale, moteurs d’Ariane 4 et 5 et missiles M51), depuis 1964. Les autres ateliers sont de petite dimension : Daher Aerospace (40 sal.); papier et impressions Schades (40 sal.), savons et détergents Primalab (90 sal.), médicaments Unither (30 sal.), boulangerie Pons (60 sal.); installations thermiques Général Équipement (50 sal.), constructions Baber 47 (45 sal.), peinture Acos (80 sal.), travaux publics Eiffage (140 sal.); négoces de fournitures d'automation Metso (50 sal.), d'électronique Septam (45 sal.), d'articles médicaux Isis (40 sal.), d’électroménager Dougados (40 sal.); restauration collective Sodexo (50 sal.); transports GBE (Transalliance, 50 sal.), Boueix (50 sal.), Chronodrive (50 sal.), par cars Médoc Évasion (30 sal.).

L’ancien domaine et château de Bel-Air, à l’est du centre-ville, est devenu un centre de loisirs et de sports confié au club de football des Girondins de Bordeaux, avec école de formation et accueil international ; le club, qui y a son siège, occupe 500 salariés. Non loin au sud, collège horticole avec jardins d’essais. La commune ne date que de 1867 ; elle a été créée à partir du territoire d’Eysines, qu’elle borde à l’ouest; elle est traversée par la route de Bordeaux à Lacanau et limitée au nord par la Jalle. Plusieurs zones d’activités se dispersent sur son territoire. Elle avait environ un millier d’habitants dans la première moitié du 20e siècle, puis est passée à 2 000 en 1966, 5 000 en 1980 et continue de croître: elle a gagné 400 hab. de 1999 à 2008 ; un collège public, maison de retraite (la Clairière de Bel Air, 30 sal.). (texte issu de www.tresordesregions)

joomla template